Error
  • Error loading component: com_multicats, 1

Vadim TCHIJIK

  • biographie

Né en 1975, il commence à étudier le violon à l’âge de six ans et donne son premier concert à huit ans. Il termine ses études avec la mention « Excellent » à l’Ecole Centrale Spéciale de Musique du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou. Ensuite il se perfectionne en France, en Allemagne, et aux Etats-Unis.

 

« Déjà Maître » selon le magazine Diapason, Lauréat de plusieurs prix internationaux, dont les prestigieux concours N. PAGANINI à Gênes, P. I. TCHAIKOVSKI à Moscou, R. LIPIZER à Gorizia. En 2010, il fait la couverture du célèbre magazine « String » qui lui consacre un entretien exclusif de six pages.

Vadim TCHIJIK mène une carrière internationale de soliste en se produisant avec de nombreux orchestres et joue dans les plus grandes salles (Théâtre des Champs-Elysées, Grande Salle du Conservatoire Tchaïkovski à Moscou, Suntory Hall et Hamarikyu Asahi Hall à Tokyo, etc). Il est également souvent invité par des festivals prestigieux. Excellent chambriste, il a joué avec Jean-Claude PENNETIER, Emmanuel PAHUD, Marielle NORDMANN… Il est également directeur artistique de plusieurs festivals et donne des master classes en Europe et en Asie.

Son prochain CD consacré aux sonates de Franck et Vierne (avec le pianiste Pascal Mantin) paraîtra chez le label « Polymnie » en novembre 2013.

  • An exceptional violin recital in Chiangmai

By Jan Verwers
This was in many ways an exceptional evening. First there was the performer, violinist Vadim Tchijik. Born in Moscow in 1975, presently at the age of 31, he is already a celebrity, who performed with many of the great orchestras in the world, won prestigious prizes in Moscow, Genoa, Paris and Hamburg, has several CD-recordings to his name, and is a Professor of Violin at two state conservatories in Paris, who in addition to teaching in the French capital, tours through Europe and Asia, while giving master-classes to violin students.

 

Maestro Vadim Tchijik.
Second there was the venue for this concert, the small audience hall at the “Alliance Française”. True, it was small, the acoustics were far from ideal, the air-con was too loud, and after it was switched off, the room had some characteristics of a sauna. But where else in the world is it possible to be so close to a famous violinist, who is playing his wonderful instrument like he was in your own living room. A unique opportunity.
And then there was the program, entitled “Le Violon Virtuose”. Three of the compositions were written by musicians that were themselves violin virtuosos. The Austrian Fritz Kreisler (1875-1962) was the leading violin virtuoso of his day. Kreisler was much admired for his effortless performance as well as for his vibrato technique. His popularity was reinforced by his own numerous short tuneful compositions for the instrument of which he was such a master. That night we heard his ‘Recitativo et Scherzo, Op.6".
Next came the “Sonata No.3 Ballade”, written by the Belgian musician Eugène Ysaye (1858-1931). Ysaye was a student of Wieniawksi and Vieuxtemps, and it is written that he had one of the most powerful violin sounds ever known and was regarded as one of the greatest violinists in his day. He gave the much discussed premiere of Debussy’s “String Quartet” in Paris in 1893.
Nicolo Paganini (Italy, 1782-1840) was both a famous violinist as well as a composer. His playing of tender passages was so beautiful that his audiences often burst into tears, and yet, he could perform with such force and velocity that at Vienna one listener became half crazed and declared that for some days he had seen the Devil helping the violinist. That evening Tchijik played Paganini’s “Caprices No. 9 and 17”.
The program started with the “Adagio et Fugue de la sonate No.1 en sol mineur” from Johann Sebastian Bach (1685-1750). And a composition from Bach also closed this recital. Tchijik did not choose for an easy final, when he decided to play the famous “Chaconne” from “Bach’s Partita in D minor”. This piece, somewhere described as ‘fiendishly difficult’, brought the best out of the performer, who seemed to be deeply entranced during this unforgettable rendition.
We want to thank the “Alliance française” and its co-sponsor “Rimping Supermarket” for the occasion to listen to Vadim Tchijik, and from the Maestro himself we humbly ask: Please, come back next year.

Vadim Tchijik

“Vadim Tchijik est un jeune homme de grand talent, ayant des grandes facilités violonistiques”   Ivry Gitlis

« Déjà Maître » selon le magazine Diapason qui lui consacre une page en 2004, Lauréat de plusieurs prix internationaux de violon, dont les prestigieux concours N. PAGANINI à Gênes, P. I. TCHAIKOVSKI à Moscou, R. LIPIZER à Gorizia, Premier Prix du concours international de Portogruaro, il est également Lauréat des Fondations NATEXIS Banque Populaire, G. CZIFFRA, N. et L. BOULANGER, O. et V. RITTER et nommé Lauréat JUVENTUS par le Conseil de l’Europe.

Il mène une carrière internationale de soliste en se produisant avec l’Orchestre Symphonique de Moscou, de Mexico, le Philharmonique de Kharkov, l’Orchestre Symphonique du Nord de Pays-Bas, l’Orchestra di Teatro di Genova, l’Orchestre Symphonique de Freiburg, l’Orchestre de la Garde Républicaine, le Philharmonique d’Oulianovsk, l’Orchestra di Padova e del Veneto, l’Orchestre de chambre de Gunma, Vasteras Sinfonietta, l’Orchestre de chambre « Musica Vitae », le Philharmonique d’Iaroslavl, Plano Symphony Orchestra etc., sous la direction de Michel TABACHNIK, Anton NANUT, Peter CSABA, Paolo PELOSO, Enrique BATIZ, Naoto OTOMO etc. et donne de nombreux récitals aussi bien en France qu’en Allemagne, Italie, Suisse, Belgique, Pays-Bas, Espagne, Angleterre,  Luxembourg, Suède, Russie, Turquie, Etats-Unis, Mexique, Ukraine, Bulgarie, Pologne, Israël, Japon, Malaisie, Thaïlande, Vietnam, Cambodge, République Dominicaine, Haïti…

Il joue dans les plus grandes salles : Théâtre des Champs-Elysées, Théâtre du Châtelet, Salle Gaveau à Paris, Concertgebow à Amsterdam, Dvorak Hall à Prague, Grande Salle du Conservatoire Tchaïkovski à Moscou, Suntory Hall et Hamarikyu Asahi Hall à Tokyo, Philharmonie de Cologne et Konzerthaus de Freiburg, Palais de la Culture à Sofia, Palais des Beaux-Arts à Mexico, Philharmonie de Kiev…

 

Souvent invité par des festivals prestigieux tels que : Radio France à Montpellier, Pablo Casals à Prades, Saint-Riquier, Guebwiller, Royan, Fêtes Romantiques de Nohant, Semaines Musicales de Tours, Grands Crus de Bourgogne, Vexin, Guil-Durance, « Juventus » à Cambrai,  Nancyphonies, « Music’Art » à Grenoble, « Young Artists Festival » à Los Angeles, Festival international de Portogruaro, Settimane musicale di Ravello, « Salon des Arts » à Sofia, Festival international « Felicja Blumental » à Tel-Aviv, « Euro musica vitae » en Suède, Festival culturel du Japon, Festival de musique d’Okayama, Musicora à Paris et d’autres. Il participe à de nombreux programmes télévisés (France-3, Mezzo, RAI, la Télévision Japonaise, Russe, Suédoise, etc.) et radiophoniques (France-Musiques, Radio-Classique, NHK etc.). Ces concerts ont été retransmis à travers toute l’Europe, aux Etats-Unis et en Asie.

Il a enregistré plusieurs disques chez « Lyrinx » (Recommandé par Classica, Coup de cœur de Piano Magazine, Quatre étoiles du Monde de la Musique), « Exton » (un de meilleurs disques du mois) et « DOCdata Benelux ». En 2006 il participe au Japon à l’enregistrement d’une série de disques consacrés au 250ème anniversaire de Mozart.

Excellent chambriste, il a pour partenaires Emmanuel PAHUD, Jean-Claude PENNETIER, Marielle NORDMANN, Philippe BERNOLD, Michel LETHIEC, David GERINGAS, Michel ARRIGNON, Cédric TIBERGHIEN, Pieter WISPELWEY, Marc COPPEY, Pierre-Henri XUEREB, Dominique DE WILLIENCOURT, Yves HENRY, Alexander MELNIKOV, Alban GERHARDT…

Ses concerts reçoivent toujours les meilleurs critiques de la presse dans le monde entier.

Né en 1975, il commence à étudier le violon à l’âge de six ans et donne son premier concert à huit ans. Il termine ses études avec la mention « Excellent » à l’Ecole Centrale Spéciale de Musique du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou. Ensuite il se perfectionne en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et aux Etats-Unis. Il a étudié avec Boris BELKIN, Ivry GITLIS, Herman KREBBERS, Eduard SCHMIEDER, Mihaela MARTIN et Irina BOTCHKOVA.

Il est également Directeur Artistique du Festival International de Musique d’Hyères, du Festival « Les Musicales de Saint-Martin » et du week-end musical au Moulin d’Andé (Normandie). Il donne des master classes en Europe et en Asie et s’occupe de rédaction des partitions du grand répertoire violonistique pour les éditions Zen-On au Japon. En 2010 il fait la couverture du célèbre magazine « String » qui lui consacre un entretien exclusif de six pages.                                                                         

www.vadimtchijik.com

 

 

Revue de presse

« Vadim Tchijik est un artiste à suivre, de près ! »

Alain Cochard, Diapason

« …un lyrisme fin, sobre et du bon goût. Des sonorités finement timbrées, une respiration naturelle donnent à ses élans fraîcheur et tendresse… »

Jean-Michel Molkhou, Diapason

« L’aplomb et le panache impressionnants du violoniste, ainsi que son énergie, ont de quoi laisser pantois ».

« Un goût très sûr et un sens artistique certain ».

« L’équilibre idéal entre la passion et la poésie ».

Xavier Rey, Classica

« Cette interprétation est l’une des plus justes entendues ces dernières années ».

« Une interprétation d’une belle précision, séductrice… »

Philippe Simon, Répertoire

« Vadim Tchijik, un talent impressionnant ».

« Un très grand moment musical ! »

« Un succès amplement mérité…une prestation remarquable ».

Le Dauphiné

« Ce n’était pas seulement la maîtrise absolue, mais son interprétation allait plus loin, confirmant son talent instinctif d’artiste ».

Badische Zeitung

« Vadim Tchijik - le violon pour étonner ! Un vrai interprète, pas seulement un grand virtuose ».

La Nuova Venezia

« La musicalité et l’élégance, ainsi que le talent et la sonorité du violoniste étaient remarquables ».

Nice – Matin

« Un maître du violon enchante le festival ».

« Vadim Tchijik a ébloui le public autant par la maîtrise technique de son instrument qu’au travers de la volupté de son jeu alliée à une emprise quasi théâtrale de son violon ».

Midi Libre

« Vadim Tchijik a pu laisser éclater toute sa fougue et sa virtuosité, une interprétation qui a laissé le public pantois et étreint par l’émotion… »

Le Progrès

« …une grande maturité musicale… »

« …le violoniste offrait les capacités de maître les plus élevées à son publique ».

Nordwest Zeitung

« Une prestation éblouissante ».

La Provence

« Vadim Tchijik, un violoniste avec une technique époustouflante, une compréhension totale du style et des structures, une maestria et une autorité dignes de ses grands aînés Guidon Kremer, Leonid Kogan… »

L’Essor

« Jeune violoniste Vadim Tchijik fait chanter son instrument avec des sonorités sublimes, doux et précis dans le caractère de l’œuvre ».

Leeuwarder Courant

« Une interprétation intéressante, raffinée et intime… »

Il Secolo

« Vadim Tchijik, le jeune prodige russe… »

Sud Ouest

« Son jeu est serein, raffiné, et d’une expressivité noble et délicate ».

« …un violoniste prometteur, doué d’une technique sûre et d’une poésie débordante ».

The Record Geijutsu

« Son jeu est d’une qualité technique très élevé, une intonation sans faille, un timbre d’une brillance provocante… »

Kölner Stadt-Anzeiger

 

  • lien vidéo

www.youtube.com/watch?v=JX1UbBcjILM

http://www.youtube.com/watch?v=UlVCXXdU2B4

Custom HTML

This is a custom html module. That means you can enter whatever content you want.

Login

Who's Online

We have 27 guests and no members online